samedi 22 avril 2017

Température du jour à Arvida (22 avril 2017)


En conquérant la Grèce, les Romains ont bel et bien vengé la prise de Troie.

C'est un magnifique soldat étrusque de bronze mais sans casque.
C'est le casque que porte celui-ci qui lui manque :

Les Romains ont emprunté (sinon volé) le mythe de leurs origines aux Étrusques.
Selon « L'Énéide », les Romains descendaient des Troyens réfugiés en Italie (dans le Latium) après s'être échappés du sac et de l'incendie de Troie par les Grecs achéens selon ce qui est raconté dans « L'Iliade ».
Or, on l'a prouvé grâce à des analyses d'ADN, ce sont les Étrusques qui étaient originaires d'Asie mineure (ou d'Anatolie), là où se trouvait la Troie de l'œuvre d'Homère.
Ce sont eux les véritables descendants des Troyens.
Mais comme ces Étrusques ont civilisés Rome en leur donnant la plupart de leurs rois fondateurs, et comme les Latins de Rome se sont, en quelque sorte, unis aux Étrusques, auxquels ils ont également empruntés l'essentiel de leur culture, on peut dire que culturellement et, en grande partie, génétiquement, les Romains descendaient des Troyens.
En conquérant la Grèce, on pourrait dire que les Romains ont bel et bien vengé la prise de Troie.

Le haïku du paquebot


Le haïku du paquebot

il fuit sur la mer
longues lignes d'horizon
les vagues s'étoilent


vendredi 21 avril 2017

Température du jour à Arvida (21 avril 2017)


La jeune fille au t-shirt avec un gros visage coloré

Je voulais publier cette photo publicitaire pour vous dire que j'aimais bien ce t-shirt Fendi avec ce gros visage coloré mais que je trouve son prix de 710$ exagéré.
Mais finalement je préfère vous dire qu'habillée ainsi cette jeune fille me plaît beaucoup.
Voilà !

La Pietà de la vieille Vierge

On n'avait jamais osé, jusqu'à ce tableau de Giovanni Bellini, à la fin du 15e siècle, représenter la Vierge autrement qu'en jeune fille ou en jeune femme : ici Bellini la représente en vieille femme.
Voyez : 


On pourrait intituler ce tableau « la Pietà de la vieille Vierge ».
Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à ce que je lise le livre bien français de Charles Dantzig intitulé « Encyclopédie capricieuse du tout et du rien » (2009).
Je ne sais donc pas si Bellini a été menacé du bûcher, ni rien des réactions des contemporains et de la toute-puissante et toute corrompue Église romaine de l'époque (c'était avant la Réforme) car le tableau n'est pas loin de briser l'image de la Vierge.
Peut-être a-t-on fait en sorte que le tableau ne soit pas vraiment connu ni célébré.
Il est à la Gallerie dell'Accademia, à Venise, mais on ne le nomme jamais parmi les œuvres marquantes du peintre, ni même, simplement, parmi les œuvres.

jeudi 20 avril 2017

Température du jour à Arvida (20 avril 2017)


De la poésie avec moteur

Cette moto date de 1930.
C'est une Henderson Custom.
C'est de la poésie avec moteur ! 
Cette Buick Streamliner de 1958 aussi :

Les affairistes n'ont que de courtes vues

Crédit photo : Radio-Canada / Roxanne Simard 

Au Champ-de-Mars, derrière l'hôtel de ville de Montréal, les vestiges des fortifications de pierres de la ville, élevées au 18e siècle, en prévision des attaques anglaises.
Ces pierres succédaient aux pieux d'arbres du 17e siècle.
Ce que les affairistes de la ville de Québec n'ont pas réussi à faire, les affairistes, surtout anglophones et associés assimilés, de Montréal l'ont réussi, au 19e siècle : de ces belles fortifications, grâce à leur cupidité, il ne reste que cela (voir photo ci-dessous), qui aurait pourtant rapporté bien davantage que leur absence.
Les affairistes n'ont que de courtes vues !
On le voit bien par les opinions qu'énoncent ceux qui font partie des conseils d'administration de certaines universités (de toutes ?) et qui transforment celles-ci en choses inutiles pour la culture et la civilisation : des usines à formations d'esclaves pour emplois !
 Vue plus large des vestiges des fortifications de Montréal :


mercredi 19 avril 2017

Température du jour à Arvida (19 avril 2017)


Masque de cavalerie

Masque de cavalier romain trouvé sur le site d'une défaite romaine en Germanie, peut-être la défaite de Teutobourg.
Cette défaite, subie en l'an 9 après Jésus-Christ, vit l'anéantissement de trois légions et d'unités de cavalerie commandées par le général Varus.
Les cavaliers portaient ces masques pour se protéger des flèches et des coups.
Cette défaite mit fin aux efforts des Romains pour organiser la Germanie qui, désorganisée malgré les efforts d'Arminius, le vainqueur de Teutobourg, le resta pendant les siècles suivants, permettant éventuellement, à cause de cette désorganisation, l'invasion de l'empire romain par des bandes barbares venues d'Asie et qui la traversaient sans rencontrer d'obstacles, et la division de la partie occidentale de l'empire en royaumes à directions barbares : France, Espagne, Italie, Angleterre, etc.

Le haïku de l'espoir du printemps


Le haïku de l'espoir du printemps

tourbillons de fleurs
des nuages paresseux
que dis-tu l'oiseau


lundi 17 avril 2017

Température du jour à Arvida (17 avril 2017)

Des barques au soleil

Ce n'est pas de sitôt qu'on verra des barques ainsi allongées sur la plage sous le rayonnant soleil d'été.
Peut-être qu'on n'en verra même pas l'été prochain !

Colorisations

Une œuvre de Stev’nn Hall (page en anglais au bout de ce lien), colorisation de diverses plantes de la photographie d'un étang.
Cette œuvre est peut-être inspirée de Monet, de cette toile par exemple :

Stev’nn Hall ne part apparemment pas de rien, quant à lui !
Mais des questions se posent à propos des tenants et aboutissants d'une œuvre, comme toujours dans l'art moderne ...

dimanche 16 avril 2017

Température du jour à Arvida (16 avril 2017)


Le vélo ne fait pas l'ange !

J'ai longtemps cru que les amateurs de vélo avaient plus de bonté que les conducteurs de voitures.
Mais j'en ai déjà vu, dans les grandes villes, qui n'étaient pas des anges, et dont le vélo n'était certes pas ailé de blanc, comme celui de l'image.
Bien au contraire, leurs ailes griffues étaient plutôt noires, comme celles qu'on imagine aux êtres sataniques des légendes chrétiennes.
J'en ai même connu qui habitent près de chez moi, dans la bonne petite ville d'Arvida, qui partageaient les mœurs et les préjugés des chauffards.
Le vélo ne fait pas l'ange !

Joyeuses Pâques

Ces œufs bleus de merle d'Amérique, en guise d'œufs de Pâques, ce matin.
(Je désirerais que toute l'Amérique soit bleue, pas rouge, pas la moindre trace du rouge déshonorant des génocides que les Habits Rouges et leurs frères de langue y ont perpétrés !)
Joyeuses Pâques !
(Aucune signification religieuse, je vous en prie : seulement celle de la fête de la résurrection de la Nature !)

samedi 15 avril 2017

Température du jour à Arvida (15 avril 2017)


Les ongles des Grecs

C'est la main de la statue de l'Aurige de Delphes, découverte, enfouie, en 1896 seulement.
La statue a été élevée, à Delphes où je l'ai vue, par un tyran sicilien (Polyzalos, tyran de Gela, frère du tyran Hiéron de Syracuse) pour célébrer la victoire de son char de course aux jeux Pythiques qui y avaient lieu tous les quatre ans, en l'honneur d'Apollon.
La photo de cette main, avec ses ongles si parfaitement coupés, m'a amené à me poser une question fort prosaïque, que je ne vous avoue pas sans honte : avec quoi les Grecs se coupaient-ils les ongles ?
Je n'ai rien lu à ce sujet, nulle part !

Le phare sauve et, comme un ange ou un dieu, il a des ailes

Crédit photo : © Maciej Biedowski/Alamy
  
Phare polonais (à Świnoujście) avec des ailes de moulin à vent : selon moi, meilleur symbole de salut que le Christ prétendu ressuscité qu'on commémore ou fête ces temps-ci dans quelques régions ou cultures de la Terre.
J'imagine que les ailes produisent l'électricité pour la lumière salvatrice. 
Le phare sauve et, comme un ange ou un dieu, il a des ailes. 
Et, contrairement au Christ, il n'a pas de religions de profiteurs qui plomberaient son action !
Une vue rapprochée ?